Le Bronze

Dans la réalisation d'une reproduction en Bronze Véritable,  deux artistes interviennent dans sa réalisation; il y a le modéliste ou 'mouleur' qui réalise tout le travail de prise d'empreinte ainsi que la réalisation de la chape dans laquelle on coulera le bronze et bien entendu , le Bronzier qui, lui, effectuera la coulée en utilisant la méthode de la cire perdue.

Les seules reproductions que Breizh' Art ne réalise pas du début à la fin sont celles en résine ou pierre reconstituée Peintes et celles réalisées en Bronze Véritable puisque nous faisons appel à une artiste peintre (Martine Prudhom') d'une part et à un Bronzier (Antoine Sulmon) d'autre part .

Pour certaines créations en résine ou en pierre reconstituée recouvertes de feuille d'or, nous faisons appel à 2 artisans doreurs installés en Bretagne, il s'agit de Laurent QUINQUIS (Perros-Guirec) et de Philippe BECKMAN (Léhon). Tous deux sont des professionnels reconnus tant par leurs pairs que par leurs nombreux clients et font un travail remarquable (voir le site de Philippe Beckman dans la rubrique des liens).

Le bronze est le nom générique des alliages de cuivre et d'étain et sa caractéristique principale est sa bonne résistance à l'usure et à la corrosion (ainsi qu'une bonne conductivité électrique).

On distingue 2 sortes de bronze:

  1. Les bronzes binaires cuivre-étain qui ne sont composés que de ces deux matières dont certains contiennent que de la phase alpha, c'est à dire jusqu'à environ 16 % d'étain et sont des bronzes utilisés pour le corroyage* .Les bronzes binaires cuivre-étain contenant de la phase alpha et delta et qui sont utilisés pour des alliages de fonderie telles que les cloches qui contiennent entre 20 et 25 % d'étain. C'est d'ailleurs la phase alpha qui donne la sonorité.
  2. Les bronzes avec éléments d'addition c'est à dire que l'on ajoute certains alliages comme le phosphore, le zinc et le plomb.Le phosphore permet d'augmenter les caractéristiques mécaniques, le zinc augmente la coulabilité et la malléabilité de l'alliage et le plomb permet une "unisabilité"; quant au béryllium, il apporte une dureté exceptionnelle au bronze qui se rapproche alors de la dureté des aciers tout en gardant les qualités de frotement spécifiques au bronze.

N'oublions pas que la symbolique du bronze revêt au moins 2 significations :

  • Les noces de bronze symbolisent les 22 ans de mariage dans la tradition française
  • Le bronze est le matériau symbolique des médailles sportives correspondant à la 3ème place

 

Après avoir réalisé le travail de moulage, Breizh' Art fait appel à Antoine Sulmon, Bronzier reconnu du Finistère, célèbre pour ses 'tapes de bouches'(1) qu'il réalise pour la Marine Nationale de Brest.

Monsieur Sulmon est le seul artiste spécialisé dans ce type d'ornement pour tout l'Ouest de la France!

Ce genre de réalisation prend un temps relativement long car le travail effectué est minutieux et complexe; A ce propos, je vous propose d'énumérer les différentes phases de l'opération:

Travail réalisé par Breizh'Art :

Prise de l'empreinte dans une solution d'alginate

Coulée de plâtre blanc pour obtenir un négatif

Conception du plan de joint d'un côté de la main

Ensevelissement de la main sous plusieurs couches d'élastomère

Réalisation de la coque

Réitérer l'ensemble de ces opérations sur l'autre face de la main

Assemblage des deux parties......

 

Travail réalisé par Monsieur SULMON

Coulage de la cire

Coulage du bronze

Démoulage et extraction

Ebarbage, égrenage, polissage et pose éventuelle d'une patine (patine turquoise sur les photos dans l'Album ou Vieux Bronze)

Vernissage

Mise sur socle éventuellement...

 La reproduction est en bronze sur environ 4 à 5 mm d'épaisseur et il est possible d'apposer différentes patines selon les goûts de chacun.

Alliage d'environ 60 % de cuivre, entre 3 et 20 %  d'étain et d'une proportion variable d'aluminium, de plomb, de béryllium, de manganèse et de tungstène; sachez que le bronze est d'une valeur sûre et inaltérable, on peut améliorer sa dureté par l'ajout de phosphore, sa malléabilité par l'ajout de zinc et sa conductibilité par l'ajout de silicium.

Ces alliages ont été utilisés pour la première fois pendant l'âge de bronze pour fabriquer des armes, des outils et des armures résistantes.

De plus il est tout à fait possible de l'exposer en extérieur et ne requiert qu'un entretien minime puisqu'il ne rouille pas.

(1) La 'tape de bouche' était, à l'origine, un bouchon de bois qui protégeait l'intérieur des canons en fonte des effets destructeurs de l'humidité marine. A la fin du XIXème siècle, l'artillerie fut installée sur le pont supérieur et l'intérieur des canons, rendu plus vulnérable, fut protégé par des 'tapes' circulaires décorées aux armes du bâtiment, filetées sur la tranche et vissées sur la bouche des pièces.

De nos jours, la 'tape de bouche' est devenue un objet décoratif, cadeau traditionnel, apprécié de tous les marins.

Les armoiries de bronze sont fixées sur des socles de bois vernis.

Outre la 'tape' ronde d'origine, on trouve maintenant des modèles en forme d'écussons ou autres formes destinées aux unités à terre.

Les 'tapes de bouche' en bronze de la MARINE NATIONALE FRANCAISE sont classées parmi les plus belles du monde!

 

* Le "corroyage" est une opération consistant à déformer un métal en provoquant un resserrement et une orientation des cristaux de métal par l'action d'un travail de déformation dans une ou plusieurs directions privilégiées. Il est effectué à chaud, à température modérée ou ambiante et permet d'obtenir  des produits ou demi-produits à la forme désirée (bloc, tôle, fil, profilé etc).

Ces déformations sont obtenues à l'aide de procédés de transformation tels que le forgeage, le laminage, le filage et le matriçage.

Le corroyage se mesure par un coefficient (on parle alors du taux de corroyage) qui est le rapport de la section de départ du lingot à la section de l'ébauche obtenue, il indique ainsi l'importance du travail de déformation. Ce taux varie selon le sens travers et le sens long du profilé obtenu.

Les aciers corroyés présentent un taux de corroyage égal au rapport entre la section de départ du lingot à la section de l'ébauche obtenue.

L'entretien d'un bronze, lorsqu'il est recouvert d'un vernis, se limite au passage d'un chiffon de coton blanc (ou d'une chamoisine en coton). Lorsqu'il n'est pas vernis (rarement), il est possible de l'entretenir en apposant des cires de protection longue durée ou des vernis spéciaux pour les métaux (à l'aide d'un chiffon de coton ou  avec de la laine d'acier "0000").

 

 

15 votes. Moyenne 3.87 sur 5.

Commentaires (3)

1. Office 2010 Clé (site web) 22/03/2012

merci pour l'info, j'apprecie

2. Windows 7 Clé (site web) 22/03/2012

Très bon blog ! j'adore
bonne continuation
jack

3. regis 06/09/2007

Main de femme en bronze avec une patine vert émeraude et vernis incolore sur socle en marbre noir.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×